SUIVANT

PRECEDENT

RETOUR

BAGAGE DES PIGEONNEAUX    

 

Conseil.

Toujours prendre la précaution de savonner un peu l'intérieur de la bague ou la patte pour facilité le passage. Le jour du baguage est variable d'un sujet à l'autre. J'ai vu le cas extrême d'un jeune que l'on a été obligé de baguer à 4 jours ! Habituellement, on le fait vers 7-8 jours. On peut être amené à se servir d'une bague qui a déjà été employée (après élimination d'un sujet) ; il peut alors se produire du fait de souillures à l'intérieur de celle-ci, une strangulation de la patte qui va aboutir à un oedème de celle-ci.

LES DIFFERENTES PHASES DU BAGAGE

1) Graisser l'intérieur de la bague ou les pattes pour faciliter le passage

2&3) Rassembler les 3 premiers doigts, puis introduire la bague  délicatement  jusqu'a l'extrémité  du 4éme doigt  de façon à pouvoir passer le cure-dent  à la prochaine étape 

4) Passer un cure dent  entre le 4éme doigt et la patte sans blésser le pigeonneau 

5) Extraire le 4éme doigt de dessous la bague en ramenant le cure-dent vers les autres doigts

Si la bague qui gêne est la bague adresse, on peut la couper mais s'il s'agit de la bague matricule, on est coincé. Je conseille alors les bains d'alcool pour enrayer le problème d'œdème. L'alcool est en effet un anti-oedémateux de premier ordre fréquemment utilisé en pathologie traumatique chez l'homme. Plonger la patte deux fois par jour dans une solution d'eau alcoolisée (1/3 eau 2/3 alcool) légèrement tiède pendant 15 minutes. Faites attention de ne pas immerger la bague car elle est recouverte de plastique qui s'opacifie sous l'effet de l'alcool ! J'ai déjà eu 2 cas de rémissions sur trois essais. Cela vaut donc la peine de tenter le coup, surtout s'il s'agit des jeunes du bon pigeon.

Sevrage

Vers 22 jours, voire plus tôt. Surveillance accrue de rigueur, surtout si vous mettez les pipants dans un colombier où il y a déjà des jeunes. La seule chose importante est de vérifier s'ils se nourrissent bien et s'ils trouvent l'abreuvoir. Continuer la surveillance 1 ou 2 semaines. Je finirai par une citation de Léon Petit qui a écrit des livres remarquables sur la colombophilie :

"Les qualités qui font la valeur d'un pigeon ne s'acquièrent pas. II les trouve au nid. Le manager peut seulement les développer par les soins et l'entraînement. Le pigeon n'a rien d'autre à espérer que ce que ses parents auront pu lui donner dans l'œuf".

Ces quelques mots nous rappellent qu'il faut être humble devant la nature. Mais, même si le colombophile ne peut pas grand chose pour produire le "Champion", il lui appartient de tout mettre en œuvre pour donner à ses jeunes les moyens d'exprimer leur talent.

En ceci, il reste un acteur à part entière de ses futurs succès ou échecs.

Entrainement des Jeunes

Les pigeons occultés ( jeunes hatifs ) Vieux pigeons accouplés vers le 10/12. L'occultation devra débuter à compter du 01/03. Les pigeons seront occultés de 17H00 à 06H00 du matin maximum. Ils pourront voler une seule fois par jour  à partir de 13 - 14 H. Ils doivent rester dehors 1 heure et demie. Lorsque ces jeunes volent bien pendant 1 heure et qu'ils disparaissent de la vue, il sera temps de commencer les entrainements: 5, 10, 15, 20, 30, 50 kms etc.

Le matin, les jeunes seront nourris très léger (10 g) sans sortie et le soir ils seront nourris à la rentrée de la volée et 1 heure avant l' occultation. (20 g / pigeon).

ATTENTION: Les pigeonneaux ne doivent pas être occultés trop longtemps le matin. Problèmes d'orientation avec risque de pertes importantes.

Pour ceux qui ne font pas les concours jeunes en Aout - Septembre, l'occultation n'est pas nécéssaire puisque cette occultation ne sert uniquement qu' à retarder la mue. Les jeunes pourront donc effectuer 2 volées par jour.